Bascoulard, dessinateur virtuose, clochard magnifique, femme inventée, édition revue et augmentée
À paraître

Bascoulard, dessinateur virtuose, clochard magnifique, femme inventée, édition revue et augmentée

Patrick Martinat

Quarante ans durant, Marcel Bascoulard a dessiné sur le vif les rues de Bourges, dont il était à la fois la mascotte et l'artiste maudit. De ses rues dépeuplées et de ses larges perspectives émanent une sorte de vertige réaliste, une intense poésie. Certains de ses motifs font songer aux grands maîtres de la gravure, par leur sens extrême du détail et la profondeur de leur espace....

Édition papier

Date de parution : 15/03/2023

Prix : €

Format : 30 x 24 cm

ISBN : 978-2-493188-15-1

Quarante ans durant, Marcel Bascoulard a dessiné sur le vif les rues de Bourges, dont il était à la fois la mascotte et l'artiste maudit. De ses rues dépeuplées et de ses larges perspectives émanent une sorte de vertige réaliste, une intense poésie. Certains de ses motifs font songer aux grands maîtres de la gravure, par leur sens extrême du détail et la profondeur de leur espace. Les quelques trois cents dessins présentés ici témoignent de son exceptionnelle virtuosité, relevée, parfois, de surprenantes incursions dans l'abstraction ou dans la copie minutieuse de cartes gographiques.

Cette seconde édition de l'ouvrage, paru initialement en 2014, est augmentée de dix-neuf lettres inédites et d'une douzaine de dessins également inédits, qui éclairent la personnalité fantasque, originale et émouvante, d'un immense dessinateur, dont on commence enfin reconnaître l'importance. Le texte de Patrick Martinat, quant à lui, relate les grands moments de cette vie, aussi romanesque que tragique.

Marcel Bascoulard est né dans le Cher, le 10 février 1913. Adolescent, il assiste au meurtre de son père par sa mère. Très vite, il devient clochard, déambulant dans les rues de Bourges. Autodidacte au talent miraculeux, il dessine ces dernières sur le motif, de façon réaliste et systématique. Admiré et réprouvé, asocial et excentrique, il n'hésite pas à s'habiller en femme, dans des robes qu'il confectionne parfois lui-même. Il meurt le 12 janvier 1978, assassiné dans le terrain vague qui lui sert de domicile.

Notre collection sur Instagram